8 juin 2021

2021.04.26 Voiles ouvertes

Swiss Disabled Sailing (SDS) propose une deuxième journée découverte des sports de voile le samedi 19 juin.

Cette journée donne la possibilité à toutes personne de 12 à 23 ans en situation de handicap, qu'il soit physique, sensoriel ou mental de découvrir le bateau à voile. Cette journée est organisée autour de 2 sessions de demi-journée, le matin de 10h à 12h30 et l'après-midi de 13h30 à 16h, au prix de CHF 25.- par personne.

Swiss Disabled Sailing (SDS) est une association à but non lucratif basée à Prangins. Fondée en 1991, elle veut donner la possibilité à toute personne avec un handicap de découvrir la voile et d'en faire sa passion.

 

27 mai 2021

JEFpsy

 

Le Biceps, un service du Bureau Central d’Aide Sociale (BCAS) à Genève, lance une nouvelle plateforme pour les jeunes qui grandissent au côté d’un proche souffrant d'un trouble psychique.

Quatre institutions européennes, Les Funambules-Falret en France, Etincelle ASBL en Belgique, Centre Kanel/Réseau Psy au Luxembourg et Le Biceps à Genève, unissent leur force pour proposer une nouvelle plateforme à l'attention des jeunes proches aidants: JEF comme Jeune Enfant Fratrie.

Cette plateforme offre un espace adapté aux besoins des jeunes de 11 à 20 ans, distinct du milieu médical propre à leur parent souffrant.

Le site Jefpsy est articulé sous forme de 4 onglets :

  1. Comprendre la maladie du parent : une source d'information pour comprendre les troubles dont souffre son proche et leurs impacts sur soi-même.
  2. Être aidé : un espace qui propose des tchats et des rendez-vous téléphoniques ou en présentiel avec des professionnel-le-s. L'internaute est redirigé en fonction de la région où il réside.
  3. Échanger : la possibilité pour le jeune d'échanger en participant à un groupe de parole en ligne.
  4. S’informer : recense les organismes d’aides accessibles dans le pays du jeune et propose des ressources pour s'informer.

https://www.jefpsy.org/.

20 mai 2021

2020.06 Capture Vanille3

Une solution de relève pour les parents deux après-midi par mois!

La Vanille à Lausanne accueille les enfants en situation de handicap deux mercredis après-midi par mois pour des moments de loisirs sous la forme d’activités collectives, repas de midi inclus. La Vanille peut accueillir au maximum 7 enfants. Une occasion de faire de jolies découvertes et, pour les parents, de prendre un peu de temps pour soi.

L’encadrement est assuré en toute sécurité par des intervenant∙e∙s expérimenté∙e∙s du service de relève Phare de Pro Infirmis.

Tout enfant en situation de handicap peut être accueilli et prendre part à ces activités. À noter que les locaux ne sont malheureusement pas adaptés aux enfants en fauteuil.

Accessible jusqu’ici aux enfants de huit à quinze ans, La Vanille a décidé de revoir ses conditions d’accès pour ouvrir ses portes à tous les enfants en âge scolaire, dès six ans.

 

20 mai 2021

Colloque tu es canon

L'association ASA-Handicap mental organise le deuxième colloque « Tu es canon » le 27 mai. Il fait suite au premier colloque organisé en 2020, qui a donné lieu à la mise sur pieds d'un blogue sur la mode inclusive.

Ce deuxième colloque, qui aura lieu dans le cadre de la manifestation Out of the Box – Biennale des Arts inclusifs, sera l'occasion de lancer le premier Manifeste suisse de la mode inclusive, dont la rédaction sera le résultat d'une démarche participative lancée à cette occasion.

Le colloque présentera notamment le résultat du projet « Mode inclusive entre design et mouvement », mené avec 15 étudiant·e·s de la Haute école d'art et de design de Genève du 22 au 26 février. Ce sera également l'occasion d'évoquer les bonnes pratiques en matière de design de mode adapté. Il se terminera avec un défilé de mode inclusive du jeune styliste Gabi Fati. 

 
17 mai 2021
Vers une meilleures prise en compte des personnes en situation de handicap dans le Canton de Vaud

handicap participation société

 

Le Grand conseil a accepté à l’unanimité deux motions visant à améliorer la pleine participation des personnes en situation de handicap à la société.

La motion déposée par Arnaud Bouverat et consorts « Pour une mise en œuvre de la CDPH dans le Canton de Vaud et pour une loi sur l’intégration des personnes handicapées qui porte bien son nom » demande au Conseil d’Etat d’élaborer une loi qui garantisse une pleine participation des personnes en situation de handicap à la société sur le plan vaudois, et notamment qui réalise l’objectif d’inclusion, de la participation et du respect des droits des personnes en situation de handicap au sens de la Convention de l'ONU relative aux droits des personnes handicapées (CDPH).

La motion déposée par Julien Cuérel et consorts « Pour une loi cantonale relative aux droits des personnes en situation de handicap », quant à elle, demande au Conseil d’Etat de prévoir une base légale cantonale afin d’y ancrer les principes établis dans la Loi fédérale sur l’égalité pour les handicapés (LHand), et notamment la reconnaissance des personnes en situation de handicap comme citoyen∙ne∙s à part entière, la réalisation du libre accès aux lieux et aux prestations destinées au public, le renforcement de l’intégration scolaire et l’accès à la formation, une prise en charge respectueuse de l’autonomie de la personne ou encore la reconnaissance et le soutien des proches aidant∙e∙s.

Pro Infirmis se félicite de cette évolution de la législation pour un meilleur respect des droits des personnes handicapées. Elle se réjouit que le Canton se dote enfin des outils législatifs lui permettant de répondre au mieux aux enjeux que représente une meilleure inclusion et la pleine autodétermination des personnes en situation de handicap.

 

29 avril 2021
Prise de position de Pro Infirmis sur le rapport vaudois "Pour une reconnaissance des proches aidants

Le rôle du proche aidante, plus que jamais nécessaire

Le Département de la santé et de l’action sociale du Canton de Vaud a récemment mis en consultation un rapport intitulé « Pour une reconnaissance des proches aidant.e.s », qui propose différentes mesures visant à renforcer le soutien et la reconnaissance des proches aidant∙e∙s dans le canton.

Lire la suite...

27 avril 2021
Formation: transition de mon enfant en situation de handicap vers la majorité

Pro Infirmis et le Bureau d'aide aux curateurs privés (BAC) proposent une formation pour les proches aidant∙e∙s sur le thème du passage à la majorité des jeunes en situation de handicap. 

Lire la suite...

26 avril 2021

Voiles ouvertes - la voile pour les personnes en situation de handicap

© Swiss Disabled Sailing (SDS)

 

Handivoile - des sorties découvertes à voile pour les personnes avec un handicap!

Swiss Disabled Sailing (SDS) organise la 6e édition des Voiles ouvertes : des journées découvertes pour découvrir les joies de la voile et de la navigation.

Au programme: des sorties sur le lac de 45 minutes sur des voiliers adaptés, en toute sécurité et en compagnie de moniteurs expérimentés.

Ces sorties découvertes sont gratuites et accessibles à toute personne en situation de handicap, qu'il soit physique, sensoriel ou mental. 

 

6e édition des Voiles Ouvertes

  • Dates: du 6 au 8 mai, de 9h30 à 17h30
  • Lieu: Port des Abériaux, Route de Promenthoux 8, Prangins
  • Inscription: jusqu’au 30 avril en écrivant un mail à plaisance@handivoile.ch ou par téléphone au 079/627.36.41

 

Informations Voiles Ouvertes 2021

22 avril 2021

2021.04.27 Table ronde proches aidant.e.s

Témoignages et tables rondes sur la réalité des proches aidant.e.s

Le 27 avril, le Département de psychiatrie du CHUV, avec le Canton de Vaud et plusieurs associations, organise une table ronde pour discuter de la réalité des proches aidant·e·s. Témoignages et tables rondes permettront de croiser les regards entre des proches aidant·e·s de personnes ayant des difficultés psychiques ou une addiction, des personnes concernées, et des professionnel·le·s du réseau.

  • Proche, proche aidant·e, quelles différences ?
  • Quels sont les besoins et les ressources des proches aidant·e·s de personnes avec une fragilité psychique ou une addiction ?
  • Les enfants, adolescent·e·s, jeunes adultes peuvent-ils aussi être des proches aidant·e·s ?
  • Quelle place ont les proches aidant·e·s dans le projet de soin et d'accompagnement des personnes fragilisées ?
  • Quels impacts ont les représentations autour de la maladie psychique et de l'addiction sur les proches aidant·e·s ?
  • De quel soutien dispose les proches aidant·e·s sur le canton de Vaud ? 

C'est à ces questions que répondront les intervenants·e·s à la table ronde.         

Ces questions vous interpellent ? Que vous soyez une personne concernée, un·e proche, un·e professionnel·le du soin, de l'accompagnement ou de l'insertion sociale, vous êtes les bienvenu·e·s pour assister et échanger avec les participant·e·s des tables rondes.

 

Date : mardi  27 avril 2021 de 18h à 20h

Lieu et déroulement : Vous pouvez suivre à distance les échanges filmés des participants des tables rondes et leur poser vos questions en vous connectant à ce lien :
https://youtu.be/1wc2KrTkLKM. Il est préférable de vous connecter 10 min avant l’évènement.

 

Informations complémentaires: site internet du Département de psychiatrie du CHUV.

20 avril 2021

Place en crèches pour les enfants en situation de handicap 

 © Procap

Une étude menée par Procap montre que les offres d'accueil de jour pour les enfants en situation de handicap ne sont pas suffisantes. Par ailleurs, de grandes disparités existent entre les cantons.

Pour les familles d'un enfant en situation de handicap, les possibilités de trouver une place dans une structure d'accueil varient fortement selon l'endroit où elles résident. Malgré un besoin considérable (la Suisse compte environ 9000 enfants handicapés en âge préscolaire), les places manquent dans de nombreux cantons en Suisse. Le Canton de Vaud fait heureusement exception, avec trois autres cantons (BS, GE, ZG), et propose une offre suffisante.

Mais peu de cantons se sont dotés d’une offre systématique d’accueil pour les enfants avec handicap, qui soit suffisante et non discriminatoire pour les enfants en situation de handicap lourd. Procap met en lumière les possibilités restreintes pour les parents de travailler, n'ayant pas d'autre choix que d'assumer eux-mêmes la prise en charge de leur enfant. Beaucoup de parents – et bien souvent les mères – se voient ainsi contraints d’abandonner leur activité professionnelle afin de pallier au manque. Une situation qui nuit à l’égalité des sexes et exacerbe la pénurie de main-d’œuvre spécialisée.

Pour Procap, les enfants avec et sans handicap doivent avoir les mêmes possibilités et aucune discrimination ne devrait entrer en compte. Un aspect essentiel pour le développement de son enfant : intégrer son enfant dans une structure d'accueil favorise son inclusion précoce et renforcera plus tard ses chances d’intégration dans l’école ordinaire et sur le marché du travail. 

Procap exige un traitement égalitaire pour les familles concernées, avec une offre globale de places d'accueil de jour pour les enfants avec handicap et aux mêmes tarifs que pour les enfants sans handicap.

 

Informations complémentaires

Je m'informe

1 SMS/mois des informations brèves, pratiques et utiles

6 newsletters/an, un bon moyen de rester en contact

Une question à poser, une info utile à partager, une problématique à soulever ? J'utilise le formulaire