Bild 3

 

Pro Infirmis veut une meilleure conciliation entre vie active et prise en charge de proches handicapés. Les trois mesures proposées par le Conseil fédéral apportent un changement législatif qui bénéficie aux proche aidants, mais elles sont encore insuffisantes, estime Pro Infirmis.

 

  • Maintien du salaire pour absences de courte durée
    L’avant-projet du Conseil fédéral concerne uniquement les proches aidants qui exercent une activité lucrative. Il ne change rien à la situation des proches qui s’occupent pendant des années de personnes handicapées sans exercer d’activité professionnelle. Les mesures devraient aussi s’appliquer aux personnes en formation ou en recherche d’emploi. En outre, il conviendrait d’étendre à cinq jours la durée maximale du congé de courte durée. En effet, il est plus difficile d’organiser des solutions de garde lorsque la personne dont il faut s’occuper a un handicap.

  • Allocation pour la prise en charge d'un enfant gravement atteint dans sa santé en raison d'une maladie ou d'un accident (allocation de prise en charge)
    Les personnes qui s’occupent d’un enfant ou d’un adulte handicapé devraient elles aussi avoir droit au congé pour la prise en charge de proches de 14 semaines sur une période de 18 mois. Par ailleurs, Pro Infirmis demande que les parents d’enfants au bénéfice d’API ou de SSI continuent de recevoir des prestations lorsque leur enfant est hospitalisé. Pour ces familles, un séjour à l’hôpital signifie en effet une importante charge financière supplémentaire: de fait, elles doivent gérer deux ménages (à la maison et à l’hôpital), avec les coûts supplémentaires de nuitées et de repas que cela implique, sans oublier les frais pour la garde des autres enfants restant à la maison.

  • Extension des bonifications pour tâche d'assistance
    Pro Infirmis soutien cette mesure, qui étend les bonifications pour tâches d'assistance aux proches de personnes bénéficiant d'une allocation d'impotence légère de l'assurance-invalidité, et non plus uniquement aux proches de bénéficiaires d'une impotence moyenne ou grave.

 


Pour aller plus loin:

Avant-projet de Loi fédérale mis en consultation

Communiqué de presse de Pro Infirmis du 16 novembre 2018

Prise de position de Pro Infirmis du 16 novembre 2019

Communiqué de presse de la Communauté nationale d'intérêts pour les proches aidants du 15 november 2018

Prise de position de la Communauté nationale d'intérêts pour les proches aidants du 15 novembre 2018

 

Je m'informe

1 SMS/mois des informations brèves, pratiques et utiles

6 newsletters/an, un bon moyen de rester en contact

Une question à poser, une info utile à partager, une problèmatique à soulever ? J'utilise le formulaire