Bien qu’il n’existe pas de réelle compensation financière, voici les différentes prestations qui pourraient soulager votre budget:


Assurance invalidité (AI)

Si votre mari touche une allocation d’impotence de l'assurance-invalidité, cette dernière permet sur le principe, de financer l'aide dont a besoin une personne dans la réalisation des actes quotidiens. Cette allocation peut en quelques sortes être considérée comme une compensation de perte de revenu si vous ne l'utilisez pas pour d’autres frais liés au handicap.
Il s'agit également d'examiner si votre mari pourrait bénéficier d'une allocation d'impotence/d'accompagnement de l'AI, si en raison de son état de santé, il a besoin d'accompagnement pour vivre à domicile.


Rente d’invalidité de la caisse de retraite (LPP)

Si votre mari touche une rente AI, il s'agit d'examiner s'il a droit également à une rente d'invalidité de la caisse de retraite (LPP) de son dernier employeur.


Prestations complémentaires

Selon votre situation financière, des prestations complémentaires pourraient venir en complément aux rentes d'invalidité (AI et LPP), afin d'assurer un minimum vital.


Assurance maladie

Selon votre situation financière, un subside pour les primes de l’assurance-maladie pourrait vous être accordé.
Pour tout renseignement, s'adresser à l'agence d'assurances sociales de votre région.


Impôts

Si votre mari bénéficie d'une allocation d'impotence, pensez à déduire le forfait pour frais de handicap dans votre déclaration d'impôts. (Voir la question suivante sur les déductions fiscales)

Bonifications pour tâches d’assistance et calcul de votre rente AVS

Si votre mari bénéficie d’une allocation d’impotence de degré moyen ou grave, et pour autant que vous n’ayez pas d’enfant à charge de moins de 16 ans, vous pourriez bénéficier de « bonification pour tâches d’assistance ». C’est une démarche à faire dès aujourd’hui, mais dont vous ne bénéficierez qu’à l’âge de la retraite. Les « bonifications pour tâches d’assistance » permettront, lors du calcul de votre rente AVS, qu'un revenu fictif supplémentaire soit pris en considération au motif de la perte de cotisation subie en raison de l’aide apportée à un proche pendant votre vie active. Pour cela, il faut en faire expressément la demande chaque année en remplissant un formulaire.
Pour en savoir plus sur les bonifications pour tâches d'assistance

Autres aides

Vous pouvez également consulter les FAQ de la rubrique « Avantages et réductions quand on s’occupe d’un proche handicapé ».
Pour examiner plus en détail votre situation personnelle, n'hésitez pas à vous adresser à un service de conseil de Pro Infirmis.

 

Je m'informe

1 SMS/mois des informations brèves, pratiques et utiles

6 newsletters/an, un bon moyen de rester en contact

Une question à poser, une info utile à partager, une problèmatique à soulever ? J'utilise le formulaire