En effet, en-dessous d'un certain niveau de revenu (environ 24'000.-/an), vous n'avez plus accès au deuxième pilier. Dans ce cas il est possible de cotiser quand même, mais pour cela vous devez verser votre part et celle de votre employeur. L'avantage est que vos cotisations volontaires sont déductibles des impôts. Il est vrai que c'est un gros effort financier mais si c'est possible, cela en vaut la peine à long terme.

 

Réponse rédigée en collaboration avec:
WORK CARE

Je m'informe

1 SMS/mois des informations brèves, pratiques et utiles

6 newsletters/an, un bon moyen de rester en contact

Une question à poser, une info utile à partager, une problèmatique à soulever ? J'utilise le formulaire